Fontaine du quai de l’Avançon

Aujourd’hui, le quai de l’Avançon a une jolie allure. On peut s’y balader sur un trottoir en partie pavé et même admirer une pièce rare, cette mini-fontaine toute nettoyée avec une belle vasque qui doit remonter à des temps bien anciens, difficiles hélas à préciser.

Quand on regarde la rivière depuis le quai, on a l’impression que le lit est profond et l’on ne se trompe pas. Le quai et les ponts qui enjambent l’Avançon ont été surélevés après les pluies exceptionnelles qui s’étaient abattues sur la région entre le 11 et le 15 octobre de l’an 2000.

Et ce n’était pas la première fois que l’Avançon, la rivière mythique de Bex qui réunit les eaux venues aussi bien du Vallon de Nant que d’Anzeindaz, provoquait des désastres dans les rues de la localité. La plus importante inondation avait eu lieu en 1910, une véritable catastrophe avec le déchaînement des éléments dans toute la région (et d’ailleurs dans toute l’Europe).

Avec les années et l’expérience, les autorités et tous les spécialistes de la question ont pris le taureau par les cornes. Des mesures drastiques ont été prises : ponts reconstruits, sécurisation de la rivière et même un « dépotoir des crues » sous le Bévieux. Depuis lors, on croise les doigts.

Notre région sur les réseaux sociaux