Fontaine du Glarey

Plus bellerine, ce n’est presque pas possible ! La fontaine du Glarey réunit pratiquement tous les symboles de la Cité des bords de l’Avançon.

Installée au bord de la route qui mène au Bévieux, elle fournit, dit-on, l’eau la plus fraîche de la commune, ensuite la pierre de son bassin et de sa borne centrale vient de la carrière locale de Sous-Vent, et enfin les deux noms qui sont inscrits, accompagnés de deux bouquetins sculptés, ne sont autres que le célèbre alpiniste Julien Gallet et celui de son guide Philippe Allamand, deux Bellerins illustres qui ont, tous les deux, un chemin à leur nom dans la localité.

Cela dit, si la date de 1953 figure au pied de la fontaine, l’histoire de ce « monument » est bien plus ancienne. La fontaine figure sur le plan cadastral de 1876, mais un couvert ne sera pas installé avant le tout début du 20e siècle. Les lavandières auront dû patienter longtemps pour avoir cet abri que finança personnellement un certain…Julien Gallet !

Aujourd’hui, la fontaine n’a plus de couvert. Comme cela se produisit à d’autres endroits, un camion heurta l’édifice en 1947 et le chauffeur déguerpit aussitôt, sans laisser d’adresse. Les lavandières eurent beau protester à nouveau, mais les temps avaient changé et la commune façonna un nouveau bassin seul, sans couvert, avec la pierre de Sous-Vent. A noter au passage que c’était l’époque où la commune, propriétaire de cette carrière, a utilisé ce lieu pendant plusieurs années comme chantier de chômage pour les ouvriers sans travail après le conflit mondial.

Le nom de Julien Gallet, et c’est bien normal, vu sa générosité et sa célébrité, y fut gravé sur le large goulot, puis, également, dès 1967, celui du guide bellerin Philippe Allamand. Ensemble, ils avaient effectué, entre autres, l’ascension du Muveran. Encore un symbole bellerin !