Fontaine de la Tour

La fontaine du Chemin de la Tour n’est pas tout à fait une fontaine comme les autres. Elle n’est pas creusée dans un bloc de granit, mais fabriquée de plusieurs pièces : deux longs côtés en pierre de St-Triphon, deux autres plaques de pierres aux extrémités et une séparation au milieu du bassin, ainsi que deux tirants d’acier qui retiennent le tout.

On ne peut dater exactement la date de la pose de cette fontaine, mais elle a probablement une centaine d’années, début du 20e siècle donc qui correspond à l’installation du réseau potable dans la commune après les premiers captages d’eau sur les hauts de la commune, dans la région de la Benjamine.

Bien sûr, avec le temps, cette fontaine a été nettoyée, sablée et modernisée par les services communaux. Ce bassin est maintenant posé sur un tapis de pavés et a une assez jolie allure.

Si on élargit maintenant la focale, on découvre un quartier qui possède un vrai passé agricole et même un solide patrimoine. Ainsi cette fontaine du Crétel d’En-bas se trouve juste en face de l’exploitation agricole de feu Pierre-Maurice Cherix, avec sa maison d’habitation et la grange juste en dessus.

Un peu plus bas, à l’angle de la rue, on ne peut éviter l’une des plus vieilles maisons de Bex, environ quatre siècles, qui est toujours en transformation et la plupart du temps inhabitée. C’est dans ce chemin également que vit le célèbre employé de la poste, connu de tous, Jean Cherix.

Ensuite, on poursuit la balade un étage en dessus, au Crétel d’En-haut.