piste ski hiver Visualps.ch

La préparation des pistes, Oscar Bonzon, Villars

Oscar Bonzon

Oscar Bonzon

Il partage sa vie entre son activité estivale d’agriculteur et son poste de responsable du damage du domaine skiable de Villars-Gryon en hiver. A la tête d’une équipe de 15 personnes, il nous livre des informations sur le damage des pistes en hiver.
 
L’entretien du domaine skiable en hiver nécessite une quinzaine de personnes et 10 dameuses. 3 d’entre elles sont destinées exclusivement à l’entretien des pistes de ski de fond, 3 autres sont équipées de treuils avec câble, dont la longueur peut aller jusqu’à 1 km d’un diamètre de 11 mm. Le système de treuil permet d’aider la machine sur des pentes raides, mais est également utilisé pour ménager les moteurs des machines lors de travaux plus difficiles.

Les 15 préparateurs de pistes se répartissent en 2 équipes, qui, pour des raisons de sécurité travaillent endehors des heures d’ouverture des pistes. La première équipe de 7 personnes commence dès la fermeture des installations vers 17h, quelque-soit l’état des pistes, pour les lisser et les remettre en état. La seconde équipe de 3 personnes prend le relai vers 02 du matin et finalise le travail. Les machines sont équipées de GPS et d’écrans, qui permettent de suivre les déplacements de chaque dameuse. Les chauffeurs communiquent grâce aux téléphones portables, ce qui leur permet aussi de ne pas souffrir d’ennui pendant ces longues nuits solitaires. Plusieurs années sont nécessaires pour maîtriser totalement les machines, les plans de damage, le domaine skiable et les conditions difficiles qui peuvent parfois surgir.
Les pistes bleues et rouges sont préparées tous les jours, les pistes noires sont entretenues à plusieurs jours d’intervalle.

En début de saison, un minimum de 40cm de neige est nécessaire pour permettre les premiers passages de machines. Lors de ces passages, la hauteur de neige diminue de moitié, il doit donc rester env. 20 cm de neige, afin de permettre aux barrettes des machines, longues de 15 cm, de rouler normalement.
Dès les premières neiges, l’ensemble du domaine skiable est lissé, même l’extérieur des pistes, pour tasser la neige et pour former des carrières de neige et des digues (gros tas de neige en longueur sur le bord des pistes). Ces digues permettent de récolter automatiquement la neige qui est déplacée par le vent.
Ces dernières grossissent donc naturellement tout au long de la saison.

Une dameuse mesure en moyenne 12 m de long, 4 à 6 mètres de large, pèse entre 10 et 12 tonnes et a une espérance de vie moyenne de 5 ans.

A quoi pense-t-on tout au long de ces heures ?
Le travail nécessite beaucoup de concentration, de par les conditions parfois difficiles, le manque de visibilité et la présence d’animaux sauvages et de personnes en ski alpinisme, souvent difficilement visibles par le conducteur…

Les moments de bonheur ?
Apercevoir des traces de lynx, les bouquetins, observer les coqs de bruyère tôt le matin, que même le bruit des machines ne font pas fuir…

Le plus grand souvenir ?
Le lynx qui, fuyant la dameuse, s’est réfugié dans le chalet du seul habitant de Bretaye vivant là toute l’année.


 

Notre région sur les réseaux sociaux